Avis Salutaires pour Sanctifier la Journée

 

Piceme

1. Ayez l'heure de votre lever tellement réglée, que rien, autant qu'il est possible, ne soit capable de la déranger.
A votre réveil élevez votre esprit à Dieu ; priez en vous habillant ; dites ensuite vos prières ordinaires et prévoyez les occasions que vous pouvez avoir d'offenser Dieu pendant le jour, afin de vous tenir sur vos gardes pour les éviter.

2. Assistez tous les jours à la Sainte Messe traditionnelle avec les dispositions  nécessaires pour honorer les Saints Mystères, et en tirer du profit pour votre salut. Choisissez les prières que vous devez y dire. Les meilleures sont celles qui nous unissent d'intention avec le Prêtre, ou plutôt avec Jésus-Christ, qui est le Prêtre invisible.

3. Donnez, s'il se peut, une demi-heure, ou un quart d'heure à la méditation sur une vérité du Christianisme ou sur la Passion de Jésus-Christ. Instruisez-vous de la méthode de vous acquitter de cet exercice. La Meilleure est peut-être celle que nous donne Saint-François de Sales dans la seconde partie de son introduction à la vie dévote, ou de sa philothée. Si vous comprenez bien l'importance de la méditation, vous trouverez toujours le temps de la faire, et pour peu que vous la fassiez, vous apprendrez bientôt à la faire aisément.

4. Donnez chaque jour quelques temps à la lecture d'un bon livre (approuvé par l'église). Lisez en la présence de Dieu qui vous parle Lui-même. Pénétrez-vous de ce que vous lisez, goûtez-le, appliquez-le-vous et demandez à Dieu les grâces d'éxécuter les bons désirs, qu'Il vous inspire par cette lecture, laquelle est une espèce de méditation, et tient lieu de sermon, quand on ne peut pas y assister.

5. A moins que des occupations pressantes ou la soumission que vous devez aux personnes dont vous dépendez, ne vous empêchent, faites-vous une loi de ne passer jamais le jour sans avoir fait une visite particulière à Jésus-Christ dans le S.Sacrement. C'est en ce temps-là plus qu'en tout autre, que Jésus-Christ converse, pour ainsi dire, plus familièrement avec ses favoris, qu'Il leur ouvre Son coeur, et qu'Il répand sur eux le trésor de toutes Ses grâces.

Entrez dans l'église avec toute la modestie et le respect que demande la sainteté du lieu ; et humblement prosterné aux pieds de Jésus-Christ, adorez Celui devant qui tout ce qu'il y a dans le ciel, sur la terre et dans les enfers fléchit les genoux. Demeurez quelques moments en silence ; il est d'ordinaire plus utile quand on est devant Jésus-Christ de méditer beaucoup et de parler peu. Le langage du coeur plaît beaucoup plus à Jésus-Christ dans ces sortes de visites, qu'un grand nombre de prières vocales faites avec précipitation et bien souvent sans attention. Pénétré d'une vive foi et plein d'une sainte confiance, découvrez à Jésus-Christ vos infirmités, vos besoins, vos faiblesses, et répandez devant Lui votre coeur.

Demandez enfin le secours de la Très Sainte Vierge, priez pour les âmes du prugatoire, et recommandez à Dieu vos parents, vos amis etc...

6. Elevez votre coeur vers Dieu au comment de chaque action, offrez-la Lui et faites-vous un usage fréquent et familier des oraisons jaculatoires, qui sont de courtes inspirations ou des élans affectueux qui portent à Dieu :

Seigneur, j'espère en vous... Je vous aime de tout mon coeur... Pardonnez-moi, mon Dieu, la faute que je viens de commettre...

Saint François de Sales disait, que ces aspirations suppléent au défaut de toutes les autres, et que toutes les autres ne suppléent pas au défaut de celle-ci. On peut les faire en tout temps, en tout lieu et au milieu des plus grandes occupations.

 

 

 

×