A Dieu notre louange (Te Deum)

À toi, Dieu, notre louange !
Nous t’acclamons : tu es Seigneur !
à toi, Père éternel,
l’hymne de l’univers.
Devant toi se prosternent les archanges,
les anges et les esprits des cieux ;
ils te rendent grâce ;
ils adorent et ils chantent :
Saint, Saint, Saint, le Seigneur,
Dieu de l’univers ;
le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.
C’est toi que les Apôtres glorifient,
toi que proclament les prophètes,
toi dont témoignent les martyrs ;
c’est toi que par le monde entier
l’Église annonce et reconnaît.
Dieu, nous t’adorons :
Père infiniment saint,
Fils éternel et bien-aimé,
Esprit de puissance et de paix.
Christ, le Fils du Dieu vivant,
le Seigneur de la gloire,
tu n’as pas craint de prendre chair
dans le corps d’une vierge
pour libérer l’humanité captive.
Par ta victoire sur la mort
tu as ouvert à tout croyant
les portes du Royaume ;
tu règnes à la droite du Père ;
tu viendras pour le jugement.
Montre-toi le défenseur et l’ami
des hommes sauvés par ton sang :
prends-les avec tous les saints
dans ta joie et dans ta lumière.
Gloire au Père, et au Fils,
et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était, et qui vient,
pour les siècles des siècles.

Psaume 150 : Doxologie Finale

Alléluia !
Louez Dieu dans son temple saint,
louez-le au ciel de sa puissance ;
louez-le pour ses actions éclatantes,
louez-le selon sa grandeur !
Louez-le en sonnant du cor,
louez-le sur la harpe et la cithare ;
louez-le par les cordes et les flûtes,
louez-le par la danse et le tambour !
Louez-le par les cymbales sonores,
louez-le par les cymbales triomphantes !
Et que tout être vivant
chante louange au seigneur !
Alléluia !

Ô Père, à toi la louange

Ô Père, à toi la louange !
Tu montres aux humbles ton chemin
Mais tu le caches aux yeux des sages
Pour qu’à l’épreuve de la faim
Ils cherchent ton visage.
Ô Père, à toi la louange !
C’est en toi seul qu’est notre joie
Puisque tu nous reçois toujours
Quand misérables et sans amour
Nous revenons vers toi.
Ô Père, à toi la louange !
Car tu connais notre faiblesse
Comme une mère tu nous portes
Et chaque instant tu nous caresses
De ta miséricorde.
Ô Père, à toi la louange !
Car ton Amour est infini
Tu veux pour nous la sainteté
Et tu la donnes aux tout-petits
En ton Fils Bien-Aimé.

Louange pour la Joie que Dieu donne

O Seigneur, Dieu de paix,
Je t’ai donné toute ma douleur
Et tu m’as donné tout ton bonheur.
Je t’ai donné toute mon angoisse,
Et tu m’as donné toute ta sérénité.
Que mon âme te chante toute sa joie.
Je t’ai donné tout mon égoïsme,
Et tu m’as donné toute ta générosité.
Je t’ai donné toute ma pauvreté,
Et tu m’as donné toute ta richesse.
Oui, qu’elle te chante mon âme, toute sa joie.
Je t’ai donné tout mon rien,
Et tu m’as donné tout ton tout.
Et tout comme à Cana, il y eut trop de vin,
Tout comme à la multiplication, il y eut trop de pain,
Et comme à Tibériade, il y eut trop de poissons,
Et les filets ont craqué.
Dieu quand tu donnes, tu donnes toujours trop de tout.
Je t’ai tout donné, et tu m’as tout donné.
Mais le tout de moi est si petit,
Et le tout de ton amour est si grand...
Et je me suis émerveillé de la beauté de ta présence
Et je me suis ébloui de la lumière de ta grâce
Et je me suis rassasié de ta générosité ;
Je me suis abreuvé de ta miséricorde,
Et je me suis enivré de ta tendresse.
Je me suis nourri de ta clémence et de ton infinité
pour que de toute mon âme j’aille à ta recherche,
car sans toi je suis privé de tout bien.
Que mon âme te chante toute, toute sa joie.

Seigneur, me voici devant Toi

Seigneur, me voici devant Toi
avec les hommes et les femmes qui me ressemblent
comme des frères et des soeurs :
les pauvres types qui voudraient bien en sortir
mais qui n’en sortent pas : les drogués, les paumés,
les femmes de ’mauvaise vie’,
tous ceux qui n’arrivent pas à résister au mal,
qui volent et qui tuent,
tous ceux qui ont perdu la foi, l’espérance, la charité..
et qui en souffrent ;
Seigneur, Tu nous regarde encore
de ce regard d’amour
que Tu as jeté sur la femme adultère,
sur la Samaritaine, sur Marie-Madeleine, sur le brigand pendu près de Toi :
sauve-nous, puisque Tu nous aimes.
Seigneur, Tu l’as dit,
Tu n’es pas venu pour les justes, mais pour les pauvres,
pour les malades, pour les pécheurs, pour nous.
Seigneur, je nous confie à Toi,
car je suis sûre de Toi,
je suis sûre que Tu nous sauves,
je suis sûre qu’à chacun de nous, les pauvres types,
Tu vas dire le jour de notre mort :
tu seras ce soir avec moi dans le Paradis,
car il y aura un soir où Tu nous revêtiras de Toi,
Toi qui es Dieu et qui es devenu un autre homme.
Comme nous Tu as eu faim et soif,
comme nous Tu as eu peur et Tu as pleuré,
comme nous Tu es mort.
Ton pauvre corps a été mis dans la tombe,
comme le sera le nôtre,
et Tu en es sorti transfiguré,
comme nous en sortirons un jour.
Mon bien-aimé, avec Toi la mort est belle,
La Résurrection nous attend. Merci.

Merci, Seigneur

Merci, Seigneur, pour les petites joies ;
les grandes sont trop chères
Merci pour le soleil qui frappe à ma fenêtre ;
pour un sourire reçu ; pour un mot d’espérance
ou pour un seul moment de bien-être et de paix !
Je n’ai pas mérité mes peines
mais n’ai pas mérité ces joies.
Merci pour ces petits présents
qui m’aident à supporter les heures difficiles.
Si j’en faisais la somme,
peut-être, trouverais-je une façon nouvelle
de comprendre ma vie.
Merci pour ces petites joies
qui me font entrevoir l’autre face des choses :
dans la souffrance, il y a de l’amour ;
dans le combat, il y a de la vie ;
dans les ténèbres se découvre la foi.
Rien n’est jamais tout noir
dans ce monde endurci.
Par ces petites joies, je puis me préparer
à cette joie parfaite pour laquelle tu m’as fait
et croire en ton Royaume.
En attendant ce jour, ouvre mes yeux
sur tout ce qui est bon,
sur tout ce qui est beau,
même si c’est fugace.
Qu’à force de sourire aux bonheurs passagers
je devienne à mon tour
une ’’petite joie’’ pour ceux qui n’y croient plus.

Magnificat

Mon âme exalte le Seigneur,
Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur.
Il s’est penché sur son humble servante,
Désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles,
Saint est son nom.
Son amour s’étend d’âge en âge,
Sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras,
Il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leur trône,
Il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés,
Renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur,
Il se souvient de son amour.
De la promesse faite à nos pères,
En faveur d’Abraham et de sa race à jamais.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
Pour les siècles des siècles. Amen.

Les béatitudes

Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux les doux,car ils recevront la terre en héritage.
Heureux les affligés, car ils seront consolés.
Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.
Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on vous calomnie de toutes manières à cause de moi.
Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux.

Les Petites Béatitudes

Bienheureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes,
Ils n’ont pas fini de s’amuser.
Bienheureux ceux qui savent distinguer une montagne d’une taupinière,
Ils leur sera épargné bien des tracas.
Bienheureux ceux qui sont capables de se reposer et de dormir sans chercher d’excuse,
Ils deviendront sages.
Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter,
Ils apprendront des choses nouvelles.
Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux,
Ils seront appréciés de leur entourage.
Heureux êtes-vous si vous savez regarder sérieusement les petites choses et paisiblement les choses sérieuses,
Vous irez loin dans la vie.
Heureux êtes-vous si vous êtes capables de toujours interpréter avec bienveillance les attitudes des autres, même si les apparences sont contraires.
Vous passerez pour des naïfs, mais la charité est à ce prix.
Bienheureux ceux qui pensent avant d’agir et prient avant de penser,
Ils éviteront bien des bêtises.
Heureux êtes-vous si vous savez vous taire et sourire,
Même quand on vous coupe la parole ou qu’on vous marche sur le pieds ;
L’évangile commence à pénétrer votre cœur.
Bienheureux surtout vous qui savez reconnaître le Seigneur en tous ceux que vous rencontrez :
Vous avez trouvé la vraie lumière, Vous avez trouvé la véritable sagesse.

Apprends-moi, Seigneur, à dire merci

Apprends-moi, Seigneur, à dire merci
Merci pour le pain, le vent, la terre et l’eau.
Merci pour la musique et pour le silence.
Merci pour le miracle de chaque nouveau jour.
Merci pour les gestes et les mots de tendresse.
Merci pour les rires et les sourires.
Merci pour tout ce qui m’aide à vivre
malgré les souffrances et les détresses.
Merci à tous ceux que j’aime et qui m’aiment.
Et que ces mille mercis
se transforment en une immense action de grâces
quand je me tourne vers Toi,
la source de toute grâce
et le rocher de ma vie.
Merci pour ton amour sans limite.
Merci pour la paix qui vient de Toi.
Merci pour le pain de l’Eucharistie.
Merci pour la liberté que Tu nous donnes.
Avec mes frères je proclame ta louange
pour notre vie qui est entre tes mains,
pour nos âmes qui Te sont confiées,
pour les bienfaits dont Tu nous combles
et que nous ne savons pas toujours voir.
Dieu bon et miséricordieux,
que ton nom soit béni à jamais.
Amen !

Comme tu m’as longtemps attendu !

O souverain Seigneur !
Avec quelle douceur tu as manifesté en moi ta bonté !
Je n’étais pas encore , et tu m’as donné l’être.
Je me suis séparé de toi,
et tu n’as pas voulu te séparer de moi...
Seigneur, comme tu m’as longtemps attendu !
Quelle tendre amitié j’ai trouvée dans ton accueil !
Avec quelle bonté tu es venu
mystérieusement à ma rencontre !
Que de fois tu m’as protégé !
De quels maux, de quelles chaînes tu m’as délivré,
à quelles embûches tu m’as fait échapper !
Malgré mon ingratitude, jamais tu n’as renoncé,
tu m’as attiré à toi,
tu ne m’as laissé de repos véritable qu’en toi seul.

Hymne à Dieu

On ne se lasse pas de vous ô mon Dieu,
tout au contraire, plus on vous goûte,
plus on veut vous goûter,
plus on veut vous aimer...
Votre nom est doux comme l’huile,
il sort des lèvres sans effort.
Le coeur le prononce tout bas
dans le secret, avec délices.
Il dit tant de choses à la fois,et si douces,
qu’on voudrait le prononcer toujours.
O amour,
je voudrais sans cesse redire ton nom
C’est un besoin que de le dire,
une joie que de l’entendre.
Le répéter est la plus douce des mélodies,
il fait battre le coeur, il l’émeut saintement,
il l’embrasse.
Je ne suis que péché, non-amour,
convoitise, mépris.
O toi qui n’est que grâce, tout-amour,
don gratuit, miséricorde,
sauve-moi, envahis-moi, comble-moi.

Je crie vers toi mon Dieu !

Je crie vers toi Mon Dieu.
Je pleure et je crie car je suis humainement désespéré
mais, en même Seigneur, dans la partie de moi qui,
je le crois, est réellement celle faite à ton image -mon coeur-
je suis gonflé d’espérance car j’ai l’assurance de ton amour
et de ta présence à mes côtés à chaque instant.
Je crie vers toi et tu mets sur ma route des personnes,
des amis , des frères pour me consoler et en fait
c’est toi même qui le fait à travers eux.
Maintenant Seigneur je crie et je pleure toujours
mais de joie, d’espérance et de reconnaissance.
Sois loué et adoré car tu es digne d’adoration.
Que ta création te loue gonflé de ton amour
qui nous environne.
Que toutes les nations apprenne à te connaitre,
à crier vers toi et à pleurer des larmes d’amour
qui feront toujours germer l’espérance.
Amen ! Alléluia !

Louange et intercession

Prions dans la joie le Seigneur Jésus-Christ,
Pain de notre vie :
Béni sois-tu, Seigneur, pour ton corps et ton sang !
O Christ, tu nous as dit de rendre grâce
en mémoire de toi :
garde-nous fidèles à célébrer ce mystère.
Prêtre de l’Alliance nouvelle,
tu as offert le sacrifice parfait sur l’autel de la croix :
fais-nous la grâce de nous offrir avec toi dans la foi.
Toi,la manne venue du ciel,
tu nourris l’Eglise par ton corps et ton sang :
fortifie-la dans sa marche vers le Père.
Tu es le Pain envoyé par le Père pour notre guérison :
rends la santé aux corps et aux âmes.
Tu nous as confié l’Eucharistie
pour annoncer ta mort et ta résurrection :
donne la vie éternelle à ceux qui attendent ton retour.
Seigneur Jésus Christ, dans cet admirable sacrement,
tu nous as laissé le mémorial de ta Passion ;
donne-nous de vénérer d’un si grand amour
le mystère de ton corps et de ton sang
que nous puissions recueillir sans cesse
le fruit de ta Rédemption.
Toi qui règnes pour les siècles des siècles.
Amen.

Louange pour la délivrance

O Seigneur, Dieu de toutes les délivrances,
Nous avons vu combien tu es bon,
Entièrement, totalement et définitivement bon,
Nous avons vu que tu ne pouvais pas,
Non vraiment pas être autrement que bon.
Et c’est pour cela que nous sommes ici,
Devant toi aujourd’hui.
Nous t’avons vu,
Nous t’avons souris et tu nous as souris.
Nous t’avons donné toute notre joie,
Et tu nous as donné toute ta paix.
Notre joie n’a plus connu de fin,
Tu t’es réjouis de notre joie,
Et nous avons chanté Alléluia.
Et nos poumons ont été trop faibles pour crier notre joie
Alors nous avons donné notre joie,
Dansé, dansé toute notre joie
Nous t’avons tout donné,
Et tu nous as tout donné.
Nous t’avons donné toute notre tristesse,
Et tu nous as donné toute ta joie.
Nous t’avons donné tout notre tourment,
Et tu nous as donné toute ta paix.
Que nos êtres tout entiers te chantent leur joie.
pour que de toute mon âme j’aille à ta recherche,
Car sans toi je suis privé de tout bien.

Louange de merci

Ô Seigneur mon Dieu,
permets que la pauvre créature que je suis
te loue , te dise merci.
merci de m’avoir créee,
merci de m’avoir appelé du néant à la vie,
merci de m’avoir aimé dès le jour de ma conception.
Ô mon Dieu, ma louange n’ajoute rien à ta grandeur,
à ta puissance, à ta magnificience, à ce que tu es.
Tu es le Dieu d’Amour, bon, fidèle éternellement.
Apprends-moi à aimer,
à aimer de tout mon coeur
et de toute mon intelligence.
Apprends-moi à faire ta volonté,
Apprends-moi à renoncer et fuire devant le péché ,
Fortifies-moi,car faible je le suis
et sans toi Seigneur, je ne puis rien,
Apprends-moi à mourir au péché
et à ressusciter pour la vie sainte, miséricordieuse
qui n’aura pas de fin.
Apprends-moi à t’adorer d’un coeur vrai sincère, pur
et à reconnaître ton visage
dans celui de chacun de mes frères,
Ouvre mes yeux, Seigneur sur les merveilles de ta création,
Donne-moi la grâce de contempler ta sainte face
à travers tes oeuvres Seigneur,
Oui Seigneur,
qu’elles sont belles et magnifiques tes oeuvres,
Oui, Seigneur,
je veux vivre pour t’adorer et aimer mon prochain,
Je désire tant qu’au nom de ton fils Jésus-Christ,
la créature pêcheresse, ancienne et mauvaise meurt,
afin que naisse une créature nouvelle qui t’aime,
travaille au rayonnement de ta gloire,
de ton Saint nom en tout lieu et en tout temps,
Je veux vivre pour t’adorer ,
agir pour le bonheur de mes frères et soeurs,
De mes peines et de mes joies,
je n’en ai aucun souci car tout est à toi, tout est en toi,
En toi, je veux connaître le bonheur d’aimer,
de pardonner, de m’ouvrir aux autres,
d’être ton serviteur inutile,
qui n’a cesse d’aimer son maître et de le servir,
Vivre pour te glorifier pour tout t’honorer dans tout,
aimer mon prochain,
Vivre pour toi et en toi, mourir d’Amour pour toi,
Vivre, mourir par Amour pour toi
et ressuciter dans l’Amour qui n’ a pas de fin,
Oui, Seigneur tel est le désir profond de mon coeur,
qui en toi s’abandonne et attend tout de toi,
Vivre et mourir en Christ.
Amen.

Louanges au Seigneur

Tu es le seul Saint, Seigneur Dieu,
Toi qui fais des merveilles !
Tu es fort,
Tu es grand,
Tu es le Très-Haut,
Tu es le Tout-Puissant,
Toi, Père Saint,
Roi du ciel et de la terre.
Tu es trois
et tu es un en même temps,
Seigneur Dieu, bien total,
Tu es le seul bien,
Tu es tout bien,
Tu es le souverain bien,
Seigneur Dieu vivant et vrai.
Tu es charité, amour,
Tu es sagesse,
Tu es humilité,
Tu es patience,
Tu es sécurité,
Tu es repos,
Tu es joie et liesse,
Tu es justice et mesure,
Tu es richesse et abondance.
Tu es la beauté,
Tu es la douceur,
Tu es notre abri,
Tu es notre gardien et notre défenseur,
Tu es la force,
Tu es la fraîcheur.
Tu es notre espérance,
Tu es notre foi,
Tu es notre grande douceur,
Tu es notre vie éternelle,
grand et admirable Seigneur,
Dieu tout-puissant,
doux Sauveur miséricordieux.

Merci d’être là !

Quand la vie est une corvée,
quand nos nuits sont remplies de cauchemars,
merci d’être là, Seigneur, et d’être présent en nous.
Quand la maladie nous atteint,
quand l’épreuve est lourde à porter,
merci d’être là, Seigneur et de nous tendre la main.
Quand nous sommes sans espérance,
quand tout est noir à l’horizon,
merci d’être là, Seigneur, et de nous apporter ta lumière.
Quand nous sommes seuls et oubliés,
quand nous avons peur d’aimer et d’être aimés,
merci d’être là, Seigneur, et de nous offrir ton amour

Seigneur pour aujourd’hui : merci

Seigneur pour aujourd’hui : merci .
Merci Seigneur pour cette journée qui commence,
Merci de remplir l’absence.
Merci de me confirme que je peux continuer à espérer.
Merci pour toutes ces merveilles
que tu as créés et mis à ma disponibilité.
C’est vrai Seigneur que je ne comprends pas toujours
mais si tu étais humain comprendrais-tu à ton tour ?
Seigneur, rempli mon coeur d’amour.
Malgré les blessures de cette vie,
donne-moi dans cette journée la paix et l’harmonie
et que, dans le coeur de chaque personne
rencontrée aujourd’hui, le soleil luise.
Merci Seigneur pour tes splendeurs
Merci pour ta Grandeur
Accompagne-moi aujourd’hui
et tous les jours de ma vie ....

O Père, à Toi la louange !

O Père, à Toi la louange !
Tu montres aux humbles ton chemin
mais Tu le caches aux yeux des sages
pour qu’à l’épreuve de la faim
ils cherchent ton visage.
O Père, à Toi la louange !
C’est en Toi seul qu’est notre joie
puisque Tu nous reçois toujours
quand misérables et sans amour
nous revenons vers Toi.
O Père, à Toi la louange !
Car Tu connais notre faiblesse
comme une mère Tu nous portes
et chaque instant Tu nous caresses
de ta miséricorde.
O Père, à Toi la louange !
Car ton Amour est infini.
Tu veux pour nous la sainteté
et Tu la donnes aux tout-petits
en ton Fils Bien-Aimé.

Merci pour Ton Amour Seigneur

Seigneur, tout au fond de mon coeur,
je sens ta lumière dans mon coeur.
Grâce à ton amour, je me sens forte,
à braver les épreuves de la vie.
Je te remercie
pour la vie que tu me donnes,
Le travail que tu me donnes
pour que je puisse subvenir
aux besoins de ma famille
Répands sur moi ton souffle d’amour
pour qu’à mon tour je puisse
le répandre sur ma famille
et les gens autour de moi
Merci Seigneur,
pour cet amour sans limite à mon égard.
Reste à mes cotés tout au long de ma vie
Sans toi je ne suis rien.
Amen !

Seigneur, me voici devant toi

Seigneur, me voici devant Toi
avec les hommes et les femmes qui me ressemblent
comme des frères et des soeurs :
les pauvres types qui voudraient bien en sortir
mais qui n’en sortent pas : les drogués, les paumés,
les femmes de ’mauvaise vie’,
tous ceux qui n’arrivent pas à résister au mal,
qui volent et qui tuent,
tous ceux qui ont perdu la foi, l’espérance, la charité...
et qui en souffrent ;
Seigneur, Tu nous regarde encore
de ce regard d’amour
que Tu as jeté sur la femme adultère,
sur la Samaritaine, sur Marie-Madeleine, sur le brigand
pendu près de Toi :
sauve-nous, puisque Tu nous aimes.
Seigneur, Tu l’as dit,
Tu n’es pas venu pour les justes, mais pour les pauvres,
pour les malades, pour les pécheurs, pour nous.
Seigneur, je nous confie à Toi,
car je suis sûre de Toi,
je suis sûre que Tu nous sauves,
je suis sûre qu’à chacun de nous, les pauvres types,
Tu vas dire le jour de notre mort :
tu seras ce soir avec moi dans le Paradis,
car il y aura un soir où Tu nous revêtiras de Toi,
Toi qui es Dieu et qui es devenu un autre homme.
Comme nous Tu as eu faim et soif,
comme nous Tu as eu peur et Tu as pleuré,
comme nous Tu es mort.
Ton pauvre corps a été mis dans la tombe,
comme le sera le nôtre,
et Tu en es sorti transfiguré,
comme nous en sortirons un jour.
Mon bien-aimé, avec Toi la mort est belle,
La Résurrection nous attend. Merci.

Seigneur,Toi qui a été sur la Croix

Seigneur, Toi qui a été sur la Croix
Tu as tant connu les souffrances physiques comme morales,
Je t’adresse cette Prière du plus profond de mon coeur.
Je ne te demande rien contraire aux habitudes
mais c’est à mon tour de te donner.
Un amour et fidélité filial pour te remercier de la vie
dont tu as bien voulu m’en faire le bénéficiaire.
Pour les mauvais moments que j’ai eu à affronter,
Ton réconfort trouvé dans la prière
m’a toujours aidé à faire face dans de telles circonstances.
Souvent malade moi-même, combien de fois
me suis je adressé à toi pour me soulager du mal.
Les angoisses effacées par le calme intérieur
que la Prière me procurait.
Pour les autres, famille, amis en difficulté
je t’ai toujours demandé de protéger leur vie et santé,
Tu m’as entendu, ils se sont remis.
A mon tour, de te donner à ma façon,
Mon Amour et celui de tous les Miens.
Ma Fidélité sans restriction
jusqu’au bout de ma Vie.
L’Amour porté à mon Prochain,
Disponibilité envers mon entourage,
Services en ton Eglise
Présence auprès des Malades,
Missions envers les autres.
Fidélité Chrétienne à
tous ceux qui sont en demande.
Merci Seigneur pour tout ce que tu m’as donné,
Mon amour pour Toi est et sera toujours présent.
Sur ta Croix, lorsque je te prie,
Tu es à mon écoute, car je le ressens, Toi qui a tant souffert.
Amen

Tu nous as choisis

Père des cieux, merci !
Tu nous as choisis,
Tu as désiré chacun d’entre nous,
merci !
Grâce à toi, chacun reçoit sa vie
comme une pierre unique,
une pierre magnifique
qui vient construire le corps de ton Fils.
Père des cieux, merci
pour l’Esprit qui nous soutient,
pour l’Eglise qui nous accompagne
et nous aide à trouver
la place où notre pierre sera la plus belle,
là où chacun donnera,
comme en transparence,
cet amour qu’il reçoit de Toi,
Amen.

Une petite croix

J’ai, dans ma poche, une petite croix !
Simple et silencieux rappel à moi
Que j’ai le bonheur d’être Chrétien
Quoi que je fasse, où que je me trouve
Ma petite croix n’est pas magie
Ni fétiche, ni porte-chance
Elle n’est pas là pour écarter
Maladies, ou hasards, ou dangers
N’est pas non plus pièce d’identité
Tantôt à brandir, tantôt à cacher
C’est tout bonnement une entente
entre Lui Sauveur et moi sauvé
Si ma main, comme ça, va chercher
Une clef ... un briquet ... quelques sous
Le bref contact me refait penser
Au prix que Lui paya pour nous
Croix qui me suggère : ’’Dis merci
Pour toutes les beautés de ce jour ;
Tout ce que tu fais, penses, ou dis
Peut Lui gagner un peu plus d’amour’’
Oui, j’ai dans ma poche une croix !
Pour moi tout seul rappel discret
Que Jésus règnera sur ma vie
Si seulement je le Lui permets !

×