Service de l'Exorcisme

Prêtre exorciste

 

Il a la charge d'accueillir et d'écouter toute personnes en souffrance, souhaitant parler de ses difficultés, cherchant un soutien pour traverser une épreuve, demandant de prier au nom de Jésus, pour être libérée d'éventuelles entraves spirituelles.

Informations utiles :


chaque jour suivant la plage horaire ci-dessous, Mgr Gaëtan est à votre disposition pour répondre à vos demandes d'information, demande de conseils spirituels, demande de prières etc...

 

Permanence téléphonique et à l'oratoire:

 

  •  mardi, jeudi, vendredi de 10h00 à 12h00 et 13h00 à 14h30
  •  mercredi : de 14h00 à 18h00
  • samedi : de 10h00 à 12h00 et de 13h00 à 18h00
  • dimanche : de 17h00 à 17h00

Entretien aussi sur rendez-vous.

 

Contact : Mgr Gaëtan-Marie Vianney

              Téléphone : 0493/18 75 99

              Mail : petiteeglisecatho@mail.be

 


 

« Vous avez été appelés à la liberté » (Galates 5,13)
« L’Esprit de vérité vous fera accéder à la vérité toute entière » (Jean 16,13)
« C’est pour que nous soyons vraiment libres que le Christ nous a libérés » (Galates 5,1)

Dans l’Évangile

 

Jésus, Fils de Dieu, est venu partager notre vie entière, sauf le péché ; il a lutté contre les puissances du mal qui voulaient le détourner de sa mission. Il est venu « annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres… proclamer aux captifs la libération…renvoyer les opprimés en liberté » ( Luc 4,18 ) ; il réconciliait les personnes avec Dieu, avec les autres, avec elles-mêmes et leur permettait de s’ouvrir à l’amitié de Dieu, avec Dieu ; elles devenaient ses disciples et le suivaient sur son chemin de vie, de lumière, de vérité et de liberté.

Jésus a donné aux apôtres, qu’il avait choisis pour être avec lui, son pouvoir contre les puissances du mal ( Marc 3,14-15) qui « contribuent à troubler, diviser et détruire les consciences dans leur relation filiale avec Dieu ».

Aujourd’hui ….

Dans l’Église, l’évêque choisit un prêtre à qui il délègue ce ministère d’exorcisme. Ce prêtre exorciste ( attention à tous ceux qui se disent exorcistes sans avoir reçu aucune mission de l’Église ) offre, dans un dialogue, à la personne qui vient le rencontrer « un accueil,une écoute adaptés », une « attitude de compréhension », sans jugement ; il « prend au sérieux ce qu’exprime la personne de ses difficultés et la façon dont elle les présente, les interprète,les vit ».

Un dialogue libérateur

Ce dialogue permet un discernement. La personne peut nommer sa difficulté, et, en la nommant, prendre pouvoir sur elle ; dénouer ses nœuds, couper des liens, retisser le tissu déchiré avec ceux dont on s’est éloigné, avec une communauté chrétienne. Elle peut mettre de l’ordre dans sa vie, la réunifier, se responsabiliser, se libérer de ce ou celui qui aurait pouvoir sur elle. Elle peut se réconcilier avec son histoire, découvrir son chemin de vie selon l’esprit du baptême, se reconnaître un être beau, profondément aimé de Dieu. La personne peut ainsi retrouver la sérénité, la paix, la confiance, une libération.

Une prière

Pour ceux qui le désirent, ce temps de dialogue est généralement suivi d’une « prière confiante et de demande pour la délivrance. C’est une prière qui veut dégager le fidèle de toute influence maléfique pour lui redonner sa responsabilité et le rendre disponible aux appels et aux dons de l’Esprit-Saint », « Il ne s’agit pas d’exercer une force magique ni une sorte d’énergie qui obéirait à l’exorciste, mais de laisser agir la liberté aimante de Dieu qui désire sauver l’homme » :

l’exorciste n’a d’autre pouvoir que celui de la Parole de Dieu.

« La guérison de la personne obsédée ou tourmentée s’opère par la grâce communiquée à la partie libre de l’homme qui désire recevoir le salut … don de Dieu reçu dans la confiance et la foi de l’Église. Il s’agit de renouer le lien avec Dieu, de refaire alliance avec Lui, avec les autres ; il s’agit de retrouver le visage plein de miséricorde, de compassion et de tendresse de Dieu, de Jésus-Christ seul Sauveur : c’est par la foi en Lui que nous sommes libérés

Un rituel

L’Église dispose d’un rituel d’exorcisme. Le prêtre l’utilise lorsqu’il discerne qu’une personne semble être sous l’emprise de l’esprit du mal, après en avoir référé à l’évêque.

Dans ce rituel, l’Église propose aussi d’autres prières de libération.

×